La 9ème session du « Gagaku et l’Echange culturel international »

 

Date : le samedi 6 octobre 2018
Lieu : Takanawa Princess Garten « Ambiente »
Conférencier : Monsieur Hitoshi KISHI (ancien directeur de la succursale de Casablanca de la société Mitsui-bussan)
Musique : Ensemble Kitanodai Gagaku
Participation spéciale : Maître Shogo Anzai (ancien chef-directeur du Département de Musique à l’Agence Impériale)
Soutien : Ambassade du Royaume du Maroc au Japon

Première Partie
Thème : Expérience en mission au sein de la société Mitsui-bussan pendant plus de 50 ans, notamment dans les pays étrangers

Deuxième Partie
Kangen « Hyôjô no netori » « Ringa » « Bairo »
Bugaku « Seigaiha »
Ryûteki en solo par Maître Shogo Anzai « Oshikichô no netori » « Saiô-raku » « Jyusui-raku »


   Cette 9ème session du « Gagaku et l’Échange culturel international » a eu lieu dans le hall de « Ambiente » à Takanawa Princess Garten, édifice construit dans le style d’une maison allemande à colombages, qui se situe dans un quartier calme résidentiel de Takanawa au cœur de Tokyo.
   La conférence et le Gagaku ont été organisés dans un espace, une sorte de voyage dans le temps du monde chic européen du 19ème siècle, à l’intérieur de la maison décorée par les chandeliers et les meubles de palais impérial de Vienne.
Cette journée a vu le jour ici à Takanawa Princess Garten grâce au contact que Monsieur Yoichiro Iguchi, Président de l’Ensemble a eu avec Monsieur Kishi qui l’avait invité pour le concert de Gagaku à Casablanca. Après avoir approfondi leur contact, un ami de Monsieur Kishi a présenté à l’Ensemble ce lieu raffiné.
   Le jour de l’événement, la salle de 100 sièges a été remplie par les amis de Monsieur Kishi de l’époque de son passage à l’Université de Hitotsubashi. Ces amis ont fait depuis leurs carrières autant dans le monde des affaires que dans le monde ministériel. Et il y a eu beaucoup d’invités qui ont toujours soutenu les activités de l’Ensemble.

   La première partie fut la conférence donnée par Monsieur Kishi, ancien Directeur de la succursale de Casablanca de la société Mitsuibussan. Sur le thème « l’Expérience en mission au sein de la société Mitsui-bussan depuis plus de 50 ans, notamment dans les pays étrangers », il a exposé avec plein d’humour ses expériences diverses pendant ses longues années consacrées aux affaires en tant que businessman. Commençant par sa période de stagiaire à Strasbourg en France, puis la période de sa première mission à Vientiane au Laos. Ensuite, ayant passé à Paris, il arriva au Maroc où il se consacra à la mission pendant les plus longues années, pour finalement y avoir sa résidence actuelle après sa retraite. Cette conférence présenta des expériences précieuses et des difficultés réelles d’un businessman japonais qui fit progresser la période de haute croissance économique du Japon.
   Les auditeurs furent intéressés par les histoires de ses rencontres avec les personnalités importantes que Monsieur Kishi a connues dans ses carrières, telles que le Général De Gaulle, Monsieur Fujimori, ancien Président du Pérou, etc. Notamment, la continuité de ses relations avec des personnalités du Maroc même après sa retraite, confirma aux auditeurs les qualités d’intimité et de sympathie de Monsieur Kishi. Après que son épouse, Madame Toshiko eut rejoint son mari sur la scène, la salle fut enveloppée par une ambiance de douceur et de paix.

   La deuxième partie fut la présentation de Gagaku par l’Ensemble Kitanodai Gagaku.
   Après avoir présenté « Hyôjô no netori » « Saiô raku » et « Bairo » comme Kangen, et « Saigaiha » comme Bugaku, Maître Shogo Anzai joue sa flûte ryuteki en solo avec l’explication de répertoires : « Oshikicho no netori », « Saio raku » et « Jyusui raku ».

   Beaucoup de participants eurent des paroles de félicitations pour ce projet. Monsieur Takao Miyagi, propriétaire de la maison, exprima des remerciements pour avoir approfondi sa connaissance de la musique traditionnelle japonaise en ayant eu l’opportunité d’écouter directement pour la première fois le Gagaku. Sorti de la même Université de Hitotsubashi que Monsieur Kishi, c’est une personnalité renommée dans le monde de la musique classique au Japon, étant chargé d’un jury au concours international de Brahms.

Aux pages de « Gagaku & l’Echange culturel international »

 

retour à l'Accueil Interdiction de transfert sans autorisation en haut du page